E.S.S.E., une conception singulière de la psychothérapie.

Pratiques thérapeutiques

 

On peut avancer l’idée que chaque segment de E.S.S.E englobe les autres et crée des sous-groupes que l’aventure relationnelle entre un thérapeute et son patient permet d’explorer. A titre d’exemple, si on aborde la dimension sexuelle avec son patient, on pourra s’interroger sur l’émotionnel du sexuel, l’existentiel du sexuel et son spirituel également. Et le spirituel du sexuel ne dira pas la même chose que le sexuel du spirituel…

Le concept E.S.S.E est donc une porte grande ouverte sur la recherche de liens et de significations permettant une plus profonde connaissance de la psyché humaine. Il s’agit d’une grille de lecture, d’un point d’appui pour la réflexion et la pratique thérapeutique.

Nous souhaitons que cela puisse participer à l’enrichissement d’une définition claire et en mouvement de la dimension intégrative en psychothérapie

 

Il est clair que les différentes théories thérapeutiques en connivence avec l’approche E.S.S.E (psychanalyses, gestalt-thérapie, sexothérapie, art-thérapie…) s’accordent aux axes fondamentaux tels que décrits plus haut. Ce n’est plus la technique thérapeutique qui est reine mais sa capacité à s’accorder aux champs ouverts par le concept E.S.S.E. L’intégratif prend alors un sens nouveau et s’éloigne définitivement d’une approche pluridisciplinaire pour s’organiser autour d’axes précis mais ouverts.

 

Le psychopraticien devient l’éclaireur, l’accompagnateur de son patient au gré de ce que l’on peut appeler ici une exploration holistique de l’Humain.

Petit rappel : ESSE veut dire ETRE en latin !